Quand toute la planète est sur play, l'actualité PlayStation l'est aussi !

[DOSSIER] On a testé le PlayStation VR à la PGW 2015 !

Posté par caillou71 le 10 novembre 2015 à 13 h 02 min
Découvrez toutes nos impressions lors de la Paris Games Week 2015 sur le PlayStation VR de Sony (Project Morpheus) !

Sony Computer Entertainment avait officialisé et dévoilé son prototype de casque de réalité virtuelle pour la PlayStation 4 lors de la Game Developers Conference en mars 2014. Baptisé Project Morpheus, le casque VR du géant japonais affiche désormais un nouveau nom : le PlayStation VR. Doté d’un écran OLED de 5,7 pouces et d’une résolution de 1920 x 1080 (soit 960 × 1080 pixels par œil), le PlayStation VR, couplé avec la PS4 par un boitier de transmission externe, propose une image nette même en mouvement avec un taux de rafraîchissement de 120 Hz (120 FPS). Le casque VR du géant japonais affiche une résolution de 1080p pour un champ de vision à 90 degrés. La reconnaissance de mouvements est aussi de la partie pour détecter l’inclinaison et la direction de la tête, le tout en 3D évidemment avec une LED sur le front, deux sur les côtés et pas moins de 9 LED supplémentaires permettant un tracking à 360° de la tête dans les jeux. L’appareil a été annoncé pour le grand public début 2016 et son prix devrait avoisiner les 300 $ selon une fuite de la division belge de Sony.

RIGS

Développé par Guerrilla Cambridge (Killzone : Mercenary sur PS Vita), RIGS : Mechanized Combat League est un jeu de tir à la première personne, en arène, situé 50 ans dans le futur et combine plusieurs sports différents (sports mécaniques, tir, basketball) pour créer cette ligue de combat où les RIGS sont les héros. À l’intérieur d’un exosquelette, le joueur doit éliminer les joueurs ennemis pour ramasser des orbes d’énergie et augmenter ainsi une barre de surcharge. Une fois la barre chargée, le joueur doit aller rapidement au centre de l’arène en moins de 45 secondes pour marquer un point en sautant tout simplement dans l’endroit indiqué.

Proposé sur le stand de Sony lors de la PGW 2015 au Parc des Expositions de la porte de Versailles, le PlayStation VR a affiché durant l’intégralité du salon des files d’attente impressionnantes. La réalité virtuelle suscite de plus en plus l’intérêt des joueurs… Mais qu’en est-il vraiment avec le casque VR de Sony et RIGS : Mechanized Combat League. Le PlayStation VR, pour commencer, est un produit très esthétique. Visuellement parlant, le casque de Sony est très agréable à regarder mais aussi à porter. Facile à mettre ou à enlever, deux boutons sont sur l’appareil pour régler le casque sur les yeux et le bandeau sur le front. Le casque n’est également pas trop lourd ou inconfortable à l’usage.

Le point noir du casque VR du géant japonais est le champ de vision de l’écran OLED. Alors que l’Occulus Rift affiche un champ de vision à 100 degrés, le PlayStation VR ne propose lui que 90 degrés. Sur les yeux, la différence se voit lorsque l’on regarde les côtés et que l’on peut apercevoir les bords de la dalle, chose impossible avec l’Occulus Rift. Il est également possible de voir la lumière extérieure par le bas du casque VR selon la forme du visage pour certaines personnes.

Le jeu maintenant, RIGS : Mechanized Combat League, est un FPS d’ores et déjà annoncé taillé pour l’eSport. Selon Andrew House, PDG de Sony Computer Entertainment, RIGS inaugure l’« eSport façon PlayStation VR » et doit servir de cadre à des tournois officiels. Et manette en main, force est de constater que le jeu en a les moyens. Le casque VR nous plonge au cœur de l’arène et les premiers défauts du casque se font rapidement oublier (bords du casque visibles sur les côtés latérales et lumière extérieure légèrement visible par le bas du casque). Le gameplay est véritablement dynamique et très nerveux. Le fait de viser en bougeant la tête et non pas avec le joystick gauche de la DualShock 4 fonctionne parfaitement, nous permettant par exemple de pouvoir bouger son personnage avec la manette tout en tirant latéralement sur les ennemis. La manette puisque l’on en parle est vraiment réduit à son minimum : le joystick droit pour bouger, les touches R1 et L1 pour tirer, la touche croix pour sauter/voler et les touches rond, carré et triangle pour des boosts.

Très coloré et jouissif en coopération avec ses deux partenaires, RIGS est un jeu globalement réussi et agréable avec le casque VR de PlayStation. À voir cependant sur le long terme pour le potentiel du jeu de Guerrilla Cambridge… Ici encore, comme pour le DK2 de l’Occulus Rift, aucun effet de « motion-sickness », plus communément appelé « mal de la réalité virtuelle » (étourdissement, fatigue, nausée, etc.), ne s’est fait ressentir durant la session de jeu.

Oculus-Rift-DK2_2

Après avoir testé une première fois lors de la PGW 2014 le DK2 (Development Kit 2), ou « Crystal Cove », le second prototype de réalité virtuelle de l’Occulus Rift se dévoile une nouvelle fois avec Trackmania : Turbo sur le salon parisien. Toujours au stade de prototype, l’Oculus Rift intègre les dernières avancées réalisées sur les réductions de vibration et du flou cinétique, sur les détections de mouvement et la nouvelle résolution de l’écran, à savoir une dalle full HD de 1080p. Dans sa nouvelle version, le DK2 offre une dalle AMOLED 5,7 pouces 1920 × 1080 (soit 960 × 1080 pixels par œil). L’appareil a été annoncé pour le grand public avant la fin 2015 et son prix devrait avoisiner les 350 $.

Testé sur un simple PC de dernière génération avec une manette, l’Occulus Rift a moins marqué les esprits que l’année passée lors du salon 2014 pour sa seconde apparition. Trackmania : Turbo est également beaucoup moins adapté à la réalité augmentée que les quatre jeux de l’année dernière, à savoir Assetto Corsa, Project CARS, War Thunder et Lucky’s Tale. Toujours plongé au cœur de jeu, Trackmania : Turbo nous est tout simplement paru moins immersif que les autres simulations (sans pour autant remettre en cause les nombreuses qualités de l’Occulus Rift).

Trackmania : Turbo pouvait également être joué sur un prototype de siège tournant sur lui même selon 3 axes pour ressentir toutes les vrilles et les carambolages de votre véhicule. Bien qu’ayant peu de chance d’être proposé à la vente au vu de la taille du siège et du bras mécanique qui le soutient, force est de constater que le prototype prolonge l’immersion au cœur du jeu de Nadeo et d’Ubisoft attendu sur PlayStation 4 courant 2016.

À lire aussi :

Classé dans : » Dossiers

À propos de l'auteur de cet article :

“Adulescent shooté à la culture geek, associé secret d'Heisenberg, amant de Daenerys Targaryen, passager sombre de Dexter, ghostwriter de The Walking Dead, je suis l'une des 2 couronnes de Planète Playstation.”

» Il a déjà écrit 1878 articles sur Planète PlayStation.

Son ID PSN est :   Son site est : http://planete-play.fr/

Notre boutique

Adsense

    Rejoignez-nous sur Facebook

    Rejoignez-nous sur Google Plus