Quand toute la planète est sur play, l'actualité PlayStation l'est aussi !

[TEST PS Vita] Burn The Rope

Posté par caillou71 le 5 décembre 2013 à 9 h 20 min
Notre équipe allume la mèche et vous dévoile aujourd'hui le test de Burn The Rope sur PS Vita. A vos briquets !

INTRODUCTION


Burn The Rope est un jeu PSN comme beaucoup d’autres : portage de smartphones Apple ou Android remis au goût du jour et vendu sur le PSN à faible coût, Burn The Rope ne déroge pas à la règle. Le titre sorti sous le même nom sur iPhone fin 2010 est apparu le 17 octobre 2012 sur notre PS Vita. Édité et développé par Big Blue Buddle, la question qui nous trotte est : en vaut-il le coût ? Portage réussi ou copie ratée ?


SCÉNARIO


Dans ce Puzzle-game, comme son nom l’indique explicitement, le but est de brûler une ou plusieurs cordes aux formes diverses et variées (bateau, masque, robot…). Pour cela, il vous suffit d’orienter la série de cordes de manière à faire progresser votre flamme, flamme que vous faites apparaître d’une simple pression sur l’écran tactile. Une fois votre corde commençant à crépiter, il vous faudra alors diriger cette flamme. Vous devez alors pivoter l’orientation des cordes de manière à ce que les flammes puissent toujours brûler une corde vers le haut. Si par malheur votre flamme ne trouve rien à faire brûler, elle s’éteindra rapidement.

Même si un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, un scénario simpliste n’implique pas forcement une facilité excessive. Et Burn The Rope en est bien l’exemple le plus flagrant. Si brûler une corde n’a rien de bien difficile au début, les choses vont très vite se corser. Pour commencer, il faut savoir que les cordes auront rapidement différentes couleurs. Pour les brûler, vous devez alors au préalable brûler un insecte de la même couleur que la corde. Par exemple, pour brûler une corde rouge, vous devez avant brûler une fourmi rouge. Dans le cas contraire, votre flamme s’éteindra d’un coup au contact de la corde.

Les fourmis ne sont pas les seuls insectes rampant sur les cordes. Certains sont explosifs et mettent le feu autour d’eux en explosant, d’autres sont mouillés et éteignent votre flamme. D’autres encore sont éclectiques et vous téléportent. Des araignées apparaîtront également, vous permettant d’atteindre avec leur fil des cordes disjointes. Beaucoup d’éléments qui feront de ce jeu un véritable casse-tête pour vos méninges.


GAMEPLAY


Pour orienter et brûler ces cordes, 3 méthodes : l’écran tactile, le touchpad ou la gyroscopie de la console. Sur ce point, Big Blue Buddle a donc su exploiter les fonctionnalités de la console au mieux, permettant ainsi à chaque joueur de choisir son mode de contrôle qu’il préfère.

Ensuite pour les contrôles en eux-mêmes, Burn The Rope suit le sentier de n’importe quel Puzzle-Game : simple et efficace, de manière à ce que les joueurs prennent très vite le jeu en main. Une pression pour allumer la mèche, puis des rotations des cordes pour les brûler. Rien de sorcier donc !


GRAPHISMES


Coté graphismes, le jeu offre une qualité visuelle correcte, plutôt mignonne, mais sans plus. Sans plus ? Oui, mais largement suffisante pour ce type de Puzzle-Game.


IMAGES



BANDE SON


Les bruitages et les musiques sont assez anecdotiques. Des musiques entraînantes et des bruitages amusants (crépitement de la corde, gémissements des insectes…), tout ça est très sympathique. Au début… Parce qu’après avoir écouté pendant une heure la bande-son de Burn The Rope, vous avez 2 solutions : soit vous vous êtes pendu avec le câble de votre console, soit vous avez tenté de résister et votre cerveau a fondu. Vous n’avez alors plus qu’à intégrer un asile.


DURÉE DE VIE


Avec un total de 172 niveaux, Burn The Rope a de quoi vous occuper plusieurs heures. Surtout si vous désirez l’or à chaque niveau. Car effectivement, et ce n’est pas une surprise, le scoring est bien présent. A la fin de chaque niveau, vous obtenez un score en pourcentage suivant la longueur de corde brûlée. Sur ce, une médaille vous est attribuée (bronze, argent et or). Même si le bronze suffit à passer au niveau suivant, l’or ne se débloque qu’après avoir obtenu un score d’au moins 95 %. 60 % étant nécessaire pour le bronze et 80 pour l’argent. 16 trophées ont également été ajoutés.


BILAN


LES PLUS :
  • Un gameplay toujours aussi rapide à prendre en main.
  • 172 niveaux différents.
  • Pas cher (moins de 4 €).
LES MOINS :
  • Répétitif à la longue.
  • Une bande-son rendant fou.

NOTE FINALE


12 / 20 !

CONCLUSION


Pour moins de 4 euros, on a là un soft sympathique et accrocheur, offrant quelques minutes de répit entre deux parties de gros jeux ou durant un trajet d’une quinzaine de minutes en train. Pour ce qui y est du reste, sauf pour les joueurs atteints de collectionite aiguë désirant posséder chaque médaille d’or, le jeu reste fondamentalement sur ces principes et évolue peu.

À lire aussi :

À propos de l'auteur de cet article :

“Adulescent shooté à la culture geek, associé secret d'Heisenberg, amant de Daenerys Targaryen, passager sombre de Dexter, ghostwriter de The Walking Dead, je suis l'une des 2 couronnes de Planète Playstation.”

» Il a déjà écrit 1878 articles sur Planète PlayStation.

Son ID PSN est :   Son site est : http://planete-play.fr/

Adsense

    Rejoignez-nous sur Facebook

    Rejoignez-nous sur Google Plus