Quand toute la planète est sur play, l'actualité PlayStation l'est aussi !

[TEST PS Vita] Crazy Market

Posté par caillou71 le 19 février 2014 à 18 h 00 min
Vis ma vie d'employé de supermarché !

INTRODUCTION


Après avoir planté vos magnifiques tulipes tropicales dans SunFlowers et sauvé votre adorable rongeur dans Flying Hamster HD, les développeurs de The Game Atelier s’attaquent désormais pour leur troisième jeu sur PS Vita à la question du pouvoir d’achat. Si faire ses courses n’a jamais été amusant en temps de crise, elles le deviennent nettement plus dans le déjanté Crazy Market.


SCÉNARIO


Crazy Market, c’est un free-to-play disponible sur le PSN pour PlayStation Vita depuis le 16 octobre 2013. Derrière la caisse du plus grand supermarché de toute la ville, le joueur y incarne la belle Lulu ou le dynamique Eugène. En tant que caissier, votre tâche consiste à bien faire le tri sur son tapis de la caisse enregistreuse… Et ce n’est pas chose aisée lorsque vous avez pour boss un patron moustachu complètement fou et sacrément tordu qui n’hésite pas à vous envoyer des bombes directement sur le tapis. Ajouter à cela les clientes qui y oublient leur bébé ou celles qui perdent leur charmant petit toutou et vous avez là un sacré challenge !


GAMEPLAY


Crazy Market est un titre à l’orientation arcade qui exige de scanner les articles légitimes et d’expulser tout le reste. Concrètement, il faut se saisir de chaque objet, puis le « tirer » devant le scanner pour le remettre enfin sur le tapis pour que le client puisse vous en débarrasser. Si les premiers niveaux restent relativement faciles, le rythme du jeu s’accélère rapidement pour atteindre son paroxysme lors des dix derniers niveaux. L’introduction de bonus et de malus dans les niveaux, les problèmes de matériel défectueux ou encore la surcharge de travail du à l’absence d’un collègue vont accroître progressivement et considérablement la difficulté de Crazy Market. Pour en revenir au matériel défectueux, il peut arriver qu’un article ne fonctionne pas du premier coup, vous obligeant alors à le scanner rapidement deux fois de suite. Et lorsque que ce maudit scanner ne fonctionne absolument pas, ce sont les chiffres du code barre qu’il va falloir taper manuellement. Et tout ça en évitant les bombes et en restituant les bébés et les toutous aux clientes étourdies ! Dernière chose : la rapidité est évidement de rigueur puisque le tapis avance sans arrêt. Si par malheur l’un des articles se retrouve au bout de celui-ci, c’est le game-over.

Heureusement, certains items seront disponibles tout au long du jeu pour faciliter la tâche. Six super-boosters et six upgrades aideront ainsi le joueur sur son poste de travail. Pour les super-boosters, on peut ralentir temporairement le tapis, débarrasser tous les articles visibles du tapis, faire apparaître 7 articles simultanément pour faire un combo, utiliser un scanner laser pour valider plus rapidement les articles, doubler ses points par deux ou avoir une seconde chance durant la même partie après un game-over. Tous ces items sont bien évidement limités dans le temps contrairement aux upgrades qui sont eux bien plus chers mais permanents. Avec ces items, vous pourrez par exemple augmenter vos points de 20 % ou 40 % et changer des personnages quand l’envie vous en prend.

Le problème des free-to-play est le modèle en lui-même. Proposé gratuitement un jeu comme Crazy Market sur le PlayStation Store et les développeurs et éditeurs vont alors être tentés de vendre diverses améliorations, payantes naturellement, pour compenser avec la gratuité première du titre. Et nombre d’entre eux se révèle des items indispensables à obtenir sous peine d’attendre plusieurs heures avant de rejouer ou de ne jamais être dans les tops des classements, transformant alors le titre en un pay-to-win diabolique. Ici, force est de constater que le free-to-play de The Game Atelier ne quitte jamais cette première catégorie. On a accès à l’ensemble du contenu, mais il faut savoir que pour jouer une partie, il faut utiliser une tasse de café. Disponible en quantité limitée (trois au maximum) et se rechargeant toutes les 20 minutes, le jeu ne va ainsi jamais obliger le joueur a payer pour jouer. Mieux encore, ce temps d’attente entre les parties va éviter au jeu d’être lassant, ennuyeux ou répétitif. En payant 2,69 € pour faire disparaître définitivement cette limitation ou en payant des cafés ou des pièces « à l’unité », le joueur aura ainsi toujours le choix de payer ou non.


GRAPHISMES


Si l’on connait sur PS Vita ou sur smartphones SunFlowers et Flying Hamster HD, on perçoit déjà l’imagination débordante chez les développeurs de The Game Atelier que peut avoir Crazy Market. L’univers est comme toujours très réussi, coloré et le design malicieux. Le studio indépendant français a même glissé quelque clins d’œil à ses précédentes productions sur PS Vita. Ne soyez ainsi pas étonner de scanner une fleur façon SunFlowers ou le rongeur de Flying Hamster HD !


IMAGES



BANDE SON


Les musiques sont correctes, les bruitages également. Elles s’accordent dans l’ensemble bien à l’univers du jeu et contribue à l’ambiance que ce soit au niveau jeu en tant que tel que des menus. Petite mention pour les dialogues qui ne manquent jamais d’humour, notamment avec le personnage du patron qui va vous demander de continuer votre travail alors que le magasin est en feu en vous répétant « Money Money » sans arrêt. A noter également que les voix de la belle Lulu et du dynamique Eugene sont interprétées par deux animateurs de Nolife Suzuka Asaoka et Davy Mourier.


DURÉE DE VIE


Crazy Market, c’est au total 110 niveaux répartis sur 60 jours. 11 trophées et un leaderboard sont également disponibles en plus des cartes « catalogue » des 108 articles différents à collectionner. Arriverez-vous au bout des trois mois qui vous séparent des vacances bien méritées au soleil ?


BILAN


LES PLUS :
  • Ambiance visuelle et sonore superbe.
  • Très simple à prendre en main.
  • Un vrai free-to-play.
LES MOINS :
  • Les derniers niveaux trop hardcore pour certains.

NOTE FINALE


14 / 20 !

CONCLUSION


Crazy Market est coloré, malicieux et bourré d’humour à tous les étages. D’une excellente durée de vie et d’une difficulté très bien proportionnée entre des premiers niveaux plutôt faciles et les derniers jours bien hardcore, Crazy Market est un free-to-play a essayer absolument sur votre console portable. Pour un jeu de cette qualité proposé gratuitement sur le PlayStation Store, la question est : pourquoi s’en priver ?

À lire aussi :

À propos de l'auteur de cet article :

“Adulescent shooté à la culture geek, associé secret d'Heisenberg, amant de Daenerys Targaryen, passager sombre de Dexter, ghostwriter de The Walking Dead, je suis l'une des 2 couronnes de Planète Playstation.”

» Il a déjà écrit 1878 articles sur Planète PlayStation.

Son ID PSN est :   Son site est : http://planete-play.fr/

Adsense

    Rejoignez-nous sur Facebook

    Rejoignez-nous sur Google Plus