Quand toute la planète est sur play, l'actualité PlayStation l'est aussi !

[TEST PS Vita] Need For Speed : Most Wanted

Posté par caillou71 le 4 décembre 2013 à 14 h 43 min

» Acheter Need for Speed : Most Wanted sur PS Vita via Amazon
d'autres titres PS Vita sont disponibles dans notre sélection de jeux.

Nous testons pour vous le jeu vidéo d'Electronic Arts Need For Speed : Most Wanted, jeu de course disponible sur la PS Vita de Sony depuis le 31 octobre 2012.

INTRODUCTION


Reboot de l’opus sorti en 2005, Need for Speed : Most Wanted est un jeu de course sur PS Vita qui offre la possibilité de défier les forces de l’ordre à travers diverses courses-poursuites. Le but est ici de collectionner les infractions tout en évitant la police afin de devenir le conducteur le plus recherché. Plusieurs sortes de voitures sont disponibles (sport, supercars, muscle cars) et un environnement ouvert vous sert de terrain de jeu.


SCÉNARIO


Le joueur arrive directement dans la ville fictive de Fairhaven au volant de sa Porshe 911 Carrera S. Vous n’aurez alors plus qu’un seul objectif : défier et battre les 10 pilotes les plus craints et les plus recherchés afin de devenir à votre tour LE « Most Wanted » ! Mais avant de vous opposer à l’un de ses coureurs de cette fameuse liste noire, il vous faudra montrer votre valeur en obtenant des speed points, et ceci en gagnant des courses et en semant la police à travers la ville. Criterion Games a donc réduit au maximum le scénario, qui était déjà à l’époque relativement basique. Vous ne retrouverez donc pas la belle Mia, votre amie présente dans le Most Wanted premier du nom, une flic infiltré dans le milieu des courses de rue. Il n’y aura non plus pas Cross, un sergent vétéran de la police qui avait à l’époque une sérieuse dent contre vous, et Razor, le Most Wanted de cette première édition. En lançant Need for Speed : Most Wanted, vous être directement propulsé dans une course et seule une voix off vous donnera les quelques informations nécessaires à la compréhension du scénario.

Dans cette nouvelle version, au fur et mesure que vous débloquez des voitures, vous débloquez par la même occasion des courses. A l’instar du Need for Speed de 2005, les courses sont liées aux voitures. Les voitures, aux nombres de 40 (30 sont à trouver dans la ville de Fairhaven et non plus à acheter et 10 sont à obtenir en battant chacun des Most Wanted) ont chacune 5 courses à proposer au joueur pour un total de 200 courses sans compter les 10 nécessaires pour battre les pilotes de la liste noire. La facilité qui consistait à refaire les premières courses une fois la meilleure voiture débloquée n’est donc plus d’actualité. Vous allez devoir faire ces courses dans les règles, ce qui parfois vous donnera quelques difficultés ! Les courses sont, dans un premier temps, relativement variées mais on se rend compte, une fois quelques heures de jeu, que ce sont les mêmes qui reviennent. Ces courses se déroulent dans la ville de Fairhaven et peuvent être de type « circuit », « sprint » (d’un point A à un point B), « embuscade » (course-poursuites avec la police) ou « run de vitesse » (sprint basé sur la moyenne de votre vitesse). Quand au courses poursuites avec la police, elles sont toujours aussi nerveuses et intenses, surtout quand on dépasse le 4ème niveau de recherche. Autant avec les voitures de police, il reste assez facile de les distancer ou d’effectuer des takedowns sur leurs fragiles carrosseries, autant les choses risque de se compliquer avec les 4×4, le groupe d’intervention et les unités tactiques. Seul petit bémol, les policiers seront rarement plus de quatre véhicules à votre poursuite. Mais rassurez-vous, ils n’en reste pas moins collants, efficaces et persévérants !

Cependant, on déplore le système d’améliorations de véhicules qui, dans le premier opus, était très présent et très riche, vous permettant de personnaliser esthétiquement votre véhicule façon « tuning ». Ici, seules les améliorations de puissance sont encore d’actualité. Oubliez donc les néons sous le capot, les autocollants sur les portières et autres ajouts esthétiques, dans ce Most Wanted, vous vous concentrez uniquement sur votre nitro, vos pneus, votre châssis, votre carrosserie et votre transmission.


GAMEPLAY


La prise en main est agréable, la conduite est assez jouissive malgré quelques ratés sur le comportement de certaines voitures. En effet, il est possible de retrouver des voitures qui sont trop lourdes et d’autres qui « accrochent » trop à la route. Ce problème intervient surtout avec les premières voitures, ce qui va nous demander un certain temps d’adaptation ainsi que d’anticiper chaques virages et déplacements du véhicule. Mais une fois les commandes appréhendée, c’est quand même le pied de foncer à 300 km/h à l’heure au volant des plus belles Porsche, Lamborghini ou Audi du moment.

Concernant l’IA, c’est la même chose sur tous les récents jeux de course. Pour simplifier disons que c’est une IA à la « Mario Kart » : j’explique. Elle est d’une redoutable efficacité quand vous êtes en tête, mais est complètement à la « ramasse » quand vous êtes derrière. Elle ralentit expressément, commet des erreurs impardonnables et se plante quand il n’y a pas lieu de se planter. En revanche elle est très agressive, et cela permet de rendre les flics assez coriaces dès que l’on atteint un certain niveau de recherche. Cependant il faut l’avouer, ce système rend les courses toujours très actives et on ne s’ennuie pas une seconde, surtout si elle peut être fatale à 100m de l’arrivée (très rageant après avoir merveilleusement bien conduit sur 10 km à plus de 250 km à l’heure).

Pour les contrôles, ils sont très proches des versions HD des consoles de salons. Vous accélérez avec R, freinez avec L ou carré. Vous pouvez changer de vue avec rond et utilisez la nitro avec carré. Le triangle sera quand à lui utilisé pour changer de voiture. Rien de bien original, le gameplay n’en reste pas moins simple et efficace.


GRAPHISMES


La ville de Fairhaven est bien modélisée sur notre petite PS Vita mais on sent qu’il manque un petit quelque chose. A la vu de certainx jeux Vita, on se dit que Criterion aurait pu faire mieux. Need for Speed : Most Wanted possède dans l’ensemble de bons graphismes, surtout pour un jeu en monde ouvert, mêmes si quelque détails viennent gâcher légèrement l’aspect visuel. Mention spécial pour les phares de voitures au loin : bouilli de pixels. Heureusement, les développeurs ont déjà corrigé ces éléments par un premier patch, et un second devrait voir le jour prochainement. Les rues de la ville auraient aussi peut être dues avoir davantage de véhicules civils, ce qui rendu la Fairhaven encore plus vivante qu’elle est déjà. Les voitures du joueur sont bien modélises et certains effets n’auraient pu être mieux comme les particules ou les lumières ambiantes. Les cinématiques avec les mouvements de caméras et les changements de couleurs et de tons avant chaque course sont plutôt bien faites mais le summum est lorsqu’on défi un Most Wanted : là, on assiste à des cinématiques de toute beauté à la fois très conceptuelles et très stylisées, où le véhicule du concurrent sortira de terre en faisant hurler les moteurs, se matérialisera à la manière de « lego », etc…


IMAGES



BANDE SON


Pas grand chose à dire, les musiques sont bien choisies et collent au style de jeu, et les bruitages sont bien réussis. D’une manière générale, Criterion a toujours su y faire au niveau de la bande son, que ce soit avec les Need for Speed qu’avec les Burnout. Les commentaires lors des courses-poursuites avec la police sont tout aussi agréables, bien qu’après 20 minutes, ils radotent et tournent un peu en rond (ce qui est après tout logique sur la durée).


DURÉE DE VIE


Le jeu possède une très bonne durée de vie, entre les phases d’explorations, le multijoueur et les nombreux défis, le jeu offre de longues heures de divertissement. L’ajout d’éléments à la Burnout Paradise comme les radars, les panneaux à détruire et les grilles à défoncer rajoutent un peu de durée de vie au jeu, surtout que ces exploits sont visibles en ligne par les autres joueurs.

Petite mention spéciale au multi qui est très agréable, accessible rapidement grâce au menu rapide EasyDrive (qui est un vrai menu rapide). Il permet de faire le mode solo en ligne et d’y croiser des amis. Vous pourrez ainsi faire des courses entre vous, des takedowns, comparer vos scores, vos sauts, vos exploits aux radars et autres « kikimeters ». Si vous n’avez pas d’amis actuellement connecté, vous pouvez faire une recherche rapide de concurrents pour vous opposer à ceux-ci. Vous allez donc vous retrouvez avec 3 autres participants sur une série de cinq épreuves programmées au départ par l’hôte de la partie. A vous de tout donner pour l’emporter !


BILAN


LES PLUS :
  • Une ville ouverte et variée.
  • Un gameplay classique et efficace.
  • De longues courses-poursuites effreinées avec la police.
LES MOINS :
  • Certains éléments du décors s'avèrent décevants.
  • Absence total de l'univers "tuning" du premier opus.
  • De plus gros moyens policiers à prévoir.

NOTE FINALE


15 / 20 !

CONCLUSION


Prenez le meilleur épisode Need for Speed de courses de rues de EA sorti en 2005, donnez-le tout à Criterion qui le saupoudra de quelques idées à la Burnout Paradise et vous obtiendrez un excellent (le meilleur ?) jeu de caisse disponible sur la Vita ! Seul l’absence de l’expérience « tuning » du premier opus et de plus gros moyens policiers manquent à l’appel, et c’est bien dommage même si le titre reste très bon.

À lire aussi :

À propos de l'auteur de cet article :

“Adulescent shooté à la culture geek, associé secret d'Heisenberg, amant de Daenerys Targaryen, passager sombre de Dexter, ghostwriter de The Walking Dead, je suis l'une des 2 couronnes de Planète Playstation.”

» Il a déjà écrit 1878 articles sur Planète PlayStation.

Son ID PSN est :   Son site est : http://planete-play.fr/

Adsense

    Rejoignez-nous sur Facebook

    Rejoignez-nous sur Google Plus