Quand toute la planète est sur play, l'actualité PlayStation l'est aussi !

[TEST PS Vita] New Little King’s Story

Posté par Crunch le 4 décembre 2013 à 13 h 56 min

» Acheter New Little King’s Story sur PS Vita via Amazon
d'autres titres PS Vita sont disponibles dans notre sélection de jeux.

Le portage du célèbre jeu vidéo New Little King’s Story vient d'être testé, découvrez vite notre test maison.

INTRODUCTION


Ça y est, New Little King’s Story a débarqué en Europe, le 27 septembre dernier ! Ce jeu RPG-Aventure, développé par AQ Interactive et édité par Konami, arrive chez nous 6 mois après sa sortie japonaise. Est–ce que l’attente en valait la chandelle ? Vous le saurez au fil de notre test !

New Little King’s Story fait suite à un premier opus (Little King’s Story) sorti sur Wii en 2009 qui était passé plutôt inaperçu malgré des qualités indéniables et un avis de la presse globalement très positif. Le concept reste le même bien que la suite fasse preuve d’améliorations. Pour ceux qui ne connaissent pas encore la série, cet épisode vous propose de vous plonger au cœur de son concept assez simple dans le fond mais diablement prenant.

Tout commence avec l’attaque de votre château par une entité maléfique assez obscure et son armée de fidèles serviteurs alors que se déroulait une fête à laquelle étaient conviées toutes les personnalités importantes et les sept princesses de la région. Vous arrivez à vous enfuir accompagné de quelques citoyens et de vieux amis tandis que le château tombe sous le joug de l’envahisseur. Vous décidez alors, aiguillé par vos fidèles conseillers, de rebâtir un empire, de restaurer la paix dans le royaume et de sauver les princesses kidnappées et dispersées aux quatre coins du royaume. Rien que ça !


GAMEPLAY


Pour atteindre ces objectifs, on dispose d’une pléthore de sujets obéissants auxquels l’on peut attribuer un grand nombre de métiers allant du simple paysan aux valeureux archers tout en passant par les artisans indispensables aux nombreuses constructions qui viendront étayer le royaume et égayer les journées. Au fil de la progression un grand nombre de nouveaux métiers deviennent disponibles jusqu’à en atteindre une vingtaine. Après avoir attribué les métiers souhaités il convient de recruter les villageois nécessaires aux objectifs dans votre garde royale qui, même si au début ne compte que 5 membre, arrive assez rapidement à son plein potentiel de 30 membres. Envie de déterrer des trésors ? Pensez à prendre des paysans. Envie d’explorer l’autre côté de la rive ? Il faudra alors des artisans afin de construire un pont. Un gros tronc d’arbre bloque le chemin ? Le bûcheron est notre homme ! Sans oublier bien sûr de prendre avec soi quelques soldats car chaque sortie sera ponctuée de plusieurs combats.

Donner des ordres à sa garde royale est très simple et tout se fait intuitivement, un peu à la manière d’un Pikmin ou d’un Overlord. En appuyant sur le carré, on ordonne à un des membres de sa garde, le premier dans la file, de charger droit devant lui. Son action dépendra de ce qu’il heurte. Un ennemi ? En avant pour le combat. Un trésor ? Il est temps de le déterrer. Et ainsi de suite. En appuyant sur le bouton triangle on peut réorganiser notre garde et enfin en appuyant sur le rond, on ordonne un repli stratégique. Enfin, on peut influencer directement les évènements en faisant participer le roi aux combats à l’aide de la touche X bien que ce dernier soit relativement faible.

L’exploration est ponctuée de nombreux miniboss qui seront l’occasion de déployer des stratégies de combat plus poussées. Le tout restant cependant relativement simple bien que jamais trop simpliste. Après avoir terrassé un miniboss, la zone qui l’abritait est sauvée de son emprise maléfique et le territoire rejoint notre royaume qui ne fait que grandir. Ce sera là l’occasion de construire de nouveaux bâtiments et donc d’accéder à de nouvelles professions. A cela s’ajoute la gestion de l’équipement. En effet, de nombreux monstres laissent sur leur cadavre soit directement de l’équipement soit des objets qui permettront par le biais de l’alchimie de fabriquer de nouvelles pièces d’armures ou de nouvelles armes toutes plus farfelues les unes que les autres. Si vous avez déjà rêvé de jouer à un jeu où il est possible d’équiper ses soldats d’épées en plastiques ou de tenues de momie, ce jeu répondra à vos attentes, surtout qu’il est également possible d’équiper ses fidèles serviteurs de pièces plus réalistes.


GRAPHISMES


Les graphismes et la direction artistique, soignés et bien pensés, facilitent l’immersion dans ce jeu décidément très charmant si l’on adhère au genre (très japonais et donc fort « Kawai »). L’univers est très coloré, les graphismes sont fins et les contours des divers protagonistes nets. Bref, les graphismes font honneur à la portable de Sony. Cependant, une seule ombre au tableau subsiste : des ralentissements se font sentir lorsque l’on se promène en ville entourés de ses nombreux sujets. Rien de très gênant non plus donc ne boudons pas notre plaisir.


IMAGES



BANDE SON


La musique colle parfaitement à ce monde médiéval aux couleurs criardes et participe elle aussi à l’immersion. Elle est de qualité et les thèmes sont variés ce qui permet d’éviter une trop grande répétitivité des sons que l’on observe encore souvent dans l’univers du jeux vidéo. Nous vous laissons le plaisir de les découvrir mais sachez d’ores et déjà que celle de l’église donne envie d’y revenir même si l’on n’a rien à y faire.


DURÉE DE VIE


La durée de vie est un autre excellent point de ce soft ! Outre sa trame principale, New Little King’s Story nous offre un monde vaste, varié et rempli d’une multitude d’activités optionnelles comme l’alchimie, le mariage, les lois royales etc. Ce monde possède une telle richesse qu’il en devient vraiment difficile de quantifier sa durée de vie.

En gros, il faut compter une trentaine d’heures de jeu pour finir la campagne en ligne droite. Ce à quoi l’on peut rajouter une vingtaine d’heures si l’on souhaite réaliser les quêtes secondaires et explorer l’intégralité du monde. Une cinquantaine d’heures en tout donc et ce sans compter les quêtes en ligne (bien plus ardues que la campagne) et les futurs DLC déjà annoncés.


BILAN


LES PLUS :
  • Un univers enchanteur, différent mais néanmoins cohérent.
  • Un potentiel addictif très important.
  • Une durée de vie bien au-dessus des standards actuels... Sans compter les DLC !
  • Une bande-son bien travaillée.
  • Un roi... Bon sang, on incarne un roi !
LES MOINS :
  • Il faut adhérer à l’univers « kawai » qui peut paraître un peu niais... Bien qu’il y ait plusieurs niveaux de lecture.
  • Peut-être à certains moments un peu redondant... Mais des nouveautés arrivent fréquemment pour pallier à ce problème.
  • Un framerate instable en ville.
  • Des allers-retours fréquents... Compensés plus tard dans le jeu mais nous vous laissons le plaisir de découvrir comment.
  • Une gestion de la garde royale difficile dans les passages étroits.

NOTE FINALE


16 / 20 !

CONCLUSION


En conclusion, New Little King’s Story est un excellent jeu bourré de nombreuses qualités et d’une grande profondeur dans ses mécanismes qui risque cependant de passer inaperçu en Europe faute à un manque de visibilité et aux sorties presque simultanées de LittleBigPlanet et de FIFA 13 pour ne citer qu’eux. Ses indéniables qualités que sont son univers, ses personnages charismatiques, stéréotypés et drôles, ses mécanismes de jeux à la fois simples et profonds et sa musique enchanteresse feraient presque oublier ses quelques défauts : des ralentissements en ville, des allers-retours fréquents et une difficulté à gérer une garde royale, composée de trente membres, dans les passages étroits.

Un jeu qui comblera à coup sûr ceux qui éprouve une attirance pour le concept et qui fera du bien à ceux qui sont en mal de jeux PS Vita pour le moment. Une petite perle portable !

À lire aussi :

À propos de l'auteur de cet article :

“Créateur et Administrateur de Planète PlayStation, mon équipe et moi même partageont l'actualité des consoles PlayStation du moment, la PS Vita et la PS4 à travers de nombreux articles variés (images, vidéos, annonces, trophées...) mais également des fiches complètes permettant de créer votre collection de jeux vidéo en toute liberté.”

» Il a déjà écrit 2316 articles sur Planète PlayStation.

Son ID PSN est : Crunch_62590  Son site est : http://planete-play.fr/

Adsense

    Rejoignez-nous sur Facebook

    Rejoignez-nous sur Google Plus