Quand toute la planète est sur play, l'actualité PlayStation l'est aussi !

[TEST PS Vita] Ratchet & Clank : Q-Force

Posté par caillou71 le 5 décembre 2013 à 11 h 49 min
Le dernier des Lombax et son compagnon robotique se laisse (enfin) approcher sur PS Vita avec ce nouvel opus intitulé "Q-Force".

INTRODUCTION


Dire que ce nouveau Ratchet & Clank : Q-Force célébrant les 10 ans de la série se faisait attendre sur PS Vita est un doux euphémisme. Dévoilé lors de l’E3 2012 et initialement prévu pour le 31 octobre 2012, la version PS3 était finalement sortie, seule, le 28 novembre après avoir été repoussée plusieurs fois, laissant alors les joueurs nomades dans l’attente et l’incertitude. Aujourd’hui, plus de six mois après la première date annoncée, l’opus portable est enfin disponible depuis le 22 mai sur le Playstation Store de Sony. Alors, a-t-il alors valu le coup d’attendre ? Verdict à la fin du test !


SCÉNARIO


Pour commencer, le spitch : après avoir perdu les élections, l’ex-président galactique Qwark se met alors à déprimer et à tourner en rond dans son vaisseau, le Phoenix II. Pour y remédier, rien de plus simple ! Reformer l’équipe Q-Force avec Ratchet et Clank pour sauver la galaxie… Chose assez difficile toutefois quand rien ne la menace justement. Mais bien heureusement, en voilà un qui arrive assez rapidement : un super grand méchant prêt à plonger la galaxie dans le chaos le plus total. Ni une, ni deux, notre équipe d’héros part à l’aventure.

Même si l’humour caractéristique de la série est toujours bel et bien présent avec notamment les échanges et les dialogues entre les personnages, le scénario lui passe clairement au second plan dans cet épisode. Inintéressant et énigmatique, ce dernier est d’une telle platitude… On comprend d’ailleurs très vite que la campagne va se résumer à enchaîner les planètes et les missions sans un réel fond. C’est dommage, mais si le scénario n’est qu’au final seulement un prétexte pour ce replonger dans l’univers déjanté et loufoque de notre Lombax préféré.


GAMEPLAY


Le studio Insomniac Games nous promettait un retour aux sources avec un gameplay, des armes et une caméra amovible et plus proche semblable aux origines de la franchise. Ce nouvel opus sous-titré « Q-Force » n’est pourtant pas dénué d’innovation et ne reste pas ancré dans ses fondamentaux, intégrant un tout nouveau système de tower defense à la licence. Associer donc phase de plate-formes et d’action « traditionnelle » des premiers volets de la série et un système innovant original de tower defense, un pari sans aucun doute risqué sortant cet opus des sentiers battus habituellement cloisonnés.

Se dirigeant alors sur des planètes, le système de défense a été coupé par ce super grand méchant. Nos trois héros doivent donc sauver une nouvelle fois l’univers. Tous jouables sans pour autant avoir de particularités spécifiques (sauf le skin évidement), l’objectif sera alors de réenclencher ces systèmes capturés par l’ennemi tout en protégeant sa propre base. C’est là qu’intervient le fameux système de tower defense. Seul ou à deux avec un ami, l’objectif sera donc de protéger sa base face à des vagues d’ennemis avec les armes et les gadgets mis à notre disposition. Des tourelles, des mines et autres barricades serviront à protéger la base. Tout cela se construira avec vos boulons que vous récupérerez sur le champ de bataille. Pour se jeter dans le feu de l’action et capturer des bases ennemies, notre héros possède alors toute une palette d’armes allant du Combustor à l’Erupteur Sonique. Ces dernières sont comme comme d’habitude up-gradable, modifiant alors leur dégâts, leur cadence de tir ainsi que le nombre de munitions maximum. Ce double-gameplay a cependant certains défauts. Le plus ennuyant étant les allers-retours obligatoires entre phases d’action sur le front et phase de défense dans notre base. Ce problème est cependant résolu en étant 2 sur le terrain, l’un s’occupant des ennemis et l’autre sécurisant ses arrières.

Un mode compétitif existe également, et le mode campagne –coopératif- étant avare en contenu avec ses 3 planètes, les joueurs auront donc sans tarder hâte de tester ce second mode qui se déroule en trois phases : une phase d’exploration où l’objectif sera de capturer des points stratégiques et d’obtenir des boulons, une seconde phase de préparation pendant laquelle le joueur préparera sa base, ses défenses et son armée ainsi qu’une dernière phase de baston où vous vous en doutez bien, celui qui détruit la base de l’autre gagne la partie.

Un gameplay fidèlement transcrit des premiers opus avec une touche de modernité, c’est ce que ce Ratchet & Clank : Q-Force apporte. Seulement, celui-ci prend tout son sens en multi, avec ou contre des amis, le jeu solo étant bien trop court et plus répétitif. Dommage d’ailleurs que le jeu ne propose pas de mode Ad-Hoc !


GRAPHISMES


Cet épisode assure le minimum syndical niveau qualité graphique. Le level design reste certes coloré et agréable à l’œil, tel que les fans le connaissent d’ailleurs. Le titre d’Insomniac Games accuse cependant de certaines textures et effets très en dessous du niveau de la console et de son écran OLED. A noter que les screenshots ne mettent pas le jeu en valeur et accentuent au contraire le rendu graphique du soft déjà à la base plus que limite.


IMAGES



BANDE SON


Ayant bossé notamment sur la série Oddworld, les compositions de Michael Bross plongent le joueur dans l’univers de ce nouveau Ratchet & Clank. Les bruitages sont également de bonnes factures et les dialogues, doublages y compris, font mouches !


DURÉE DE VIE


Faible, bien trop faible. Surtout quand on sait que le Store regorge déjà d’une dizaine de DLC à télécharger au prix de 1,50 €. 5 niveaux et 3 maps, le contenu est certainement bien trop léger. Heureusement que le multi, en coopératif comme en compétitif, rallonge cette durée de vie. Pour 20 € (15 € sur le PlayStation Store avec la version PS Vita seule), on est toutefois loin de l’escroquerie, surtout avec les fonctionnalités Cross-Play, Cross-Buy et Cross-Save que comporte ce nouvel opus de Ratchet& Clank : Q-Force.


BILAN


LES PLUS :
  • Tout l'univers de Ratchet & Clank.
  • Un gameplay traditionnel avec une touche de modernité.
  • L'humour toujours aussi... Ratchet !
LES MOINS :
  • Trop peu de contenu et des DLC déjà disponibles.
  • Pas de mode Ad-Hoc.
  • Un rendu visuel limite.

NOTE FINALE


13 / 20 !

CONCLUSION


Tout l’univers de notre dernier Lombax préféré est là. Les répliques font mouches, le level design des mondes colorés et le gameplay d’antan est présent avec la touche de modernisme qu’apporte le système de tower defense. Mais trop peu de contenu, une dizaine de DLC déjà disponibles et une réalisation assurant le minimum syndical ternissent le rendu global du jeu. Attention, pas de quoi crier au scandale cependant au vue du prix du titre proposé à la base, à savoir 15 € en ligne (20 € en boite avec la version de salon) ainsi que des cadeaux de « dédommagements » pour le retard : Motor Storm RC et Ratchet Gladiator !

À lire aussi :

À propos de l'auteur de cet article :

“Adulescent shooté à la culture geek, associé secret d'Heisenberg, amant de Daenerys Targaryen, passager sombre de Dexter, ghostwriter de The Walking Dead, je suis l'une des 2 couronnes de Planète Playstation.”

» Il a déjà écrit 1878 articles sur Planète PlayStation.

Son ID PSN est :   Son site est : http://planete-play.fr/

Adsense

    Rejoignez-nous sur Facebook

    Rejoignez-nous sur Google Plus