Quand toute la planète est sur play, l'actualité PlayStation l'est aussi !

[TEST PS Vita] Tearaway

Posté par Crunch le 5 février 2014 à 12 h 00 min

» Acheter Tearaway sur PS Vita via Amazon
d'autres titres PS Vita sont disponibles dans notre sélection de jeux.

Un monde de papier exploitant la console portable de Sony vous tente ? Direction l'exploration de cet univers qui s'avère être déchirant !

INTRODUCTION


Après d’excellents épisodes pour la licence LittleBigPlanet exclusive aux consoles PlayStation à savoir la PS3, la PSP mais aussi la PS Vita plus récemment, l’équipe de Media Molecule s’est lancée un défi, à savoir développer une nouvelle licence.

C’est maintenant chose faite avec ce Tearaway qui est disponible en exclusivité sur la console portable de Sony, la PlayStation Vita, après des années de développement pour ce projet qui s’annonce différent des autres jeux mais toujours avec la patte et le fun du studio qui a développé ce titre.


GAMEPLAY


Qu’est ce qui se cache derrière ce nom si mystérieux de Tearaway ? Tout simplement, un univers nouveau, totalement différent des autres jeux disponibles sur la PS Vita : un univers en papier où tout est papier que cela soit les personnages ou l’environnement.

Entrons maintenant dans le vif du sujet avec le commencement du titre. Après avoir choisi votre personnage, Iota pour un personnage masculin ou Atoi pour le personnage féminin, direction ce nouvel univers qui mélange le monde réel grâce aux caméras de la PS Vita en vous considérant comme un Dieu mais aussi avec le monde virtuel, essence même du titre développé par Media Molecule. Effectivement, le joueur tient une place très importante dans le titre car il sera amené à de nombreuses reprises à interagir avec les personnages que cela soit dans les niveaux comme dans les cinématiques, le tout sans lag particulier. Votre nom dans ce titre ? Le Vou tout simplement ! Votre visage se trouve greffé à un soleil que les personnages de Tearaway vénèrent.

Vous devez probablement vous demander pourquoi vous et pas un autre ? Nous vous répondrons que vous allez vous attacher assez rapidement aux personnages qu’il est possible de rencontrer dans cette aventure mais aussi car ceux-ci comptent sur votre puissance pour les aider en déplaçant des objets notamment pour combattre des créatures qui veulent détruire ce monde. Ces créatures sont baptisées des Scraps et seront vos pires ennemis tout au long du jeu.

Maintenant que « Vou » êtes dans le contexte, nous allons pouvoir parler du gameplay oh combien sympathique. Après les explications de ce monde magique, l’aventure commence avec des explorations à travers différents endroits originaux et décalés. Au début de l’aventure, très peu de liberté est laissée à votre personnage car toutes les touches de la PS Vita ne sont pas réellement activées. Néanmoins, après quelques heures de jeux, vous pourrez commencer à prendre des photos avec la touche triangle, réaliser des sauts avec la touche croix ou encore vous mettre en boulette de papier pour rouler et avancer plus rapidement. Cette technique permet de varier le gameplay dès le début de l’aventure car cela oblige le joueur à trouver d’autres moyens pour avancer. Ainsi, des zones tactiles sont souvent en place pour que le Vou (que vous incarnez, rappelons le) puisse aider Iota ou Atoi à avancer. Pour cela, il faudra user des fonctions tactiles comme le pavé arrière afin de déplacer des objets, déchirer des zones ou encore appuyer sur des tambours pour permettre de réaliser des sauts assez hauts et ainsi ouvrir de nouveaux horizons. Une alternance entre les deux méthodes de jeu survient assez souvent (Vou et Iota/Atoi) permettant de casser la monotonie d’un gameplay ce qui immerge une nouvelle fois le joueur dans cet univers magique. D’autres points sont très intéressants comme la possibilité de créer des formes dans le but de répondre à des demandes des personnages rencontrés dans le titre.

Cependant, la magie ne s’arrête pas la car en plus des actions pour avancer dans l’aventure, il est essentiel de récupérer un maximum de confettis en allant fouiller les moindre recoins, en ouvrant des cadeaux dissimulés ou en réalisant des défis (lancer des boules dans un panier de basket, jeter des noisettes…) afin d’obtenir d’autres cadeaux. Les confettis permettent d’acheter des objets ou encore des effets pour l’appareil photo. D’ailleurs, nous allons revenir sur cet appareil. Dans le titre, il existe la possibilité d’obtenir des patrons à imprimer pour réaliser des personnages en papier sous forme d’origami. Pour cela, il faut les retrouver dans le jeu et les prendre en photo via la console. Ceux-ci sont dissimulés un peu partout dans les différents endroits de Tearaway à visiter. Enfin, avec le mode d’édition tactile, il sera donc possible de dessiner de la neige qui sera présente dans un passage du titre, dessiner une moustache à un personnage ou encore une paire de gants. Cela met grandement en avant le côté créatif qui sommeil en vous.

En résumé, nous disposons d’une très belle palette de possibilités offertes permettant de varier les plaisirs.


GRAPHISMES


D’un point de vu graphique, la qualité est tout de même bien présente pour cet univers craquant. Même si les graphismes ne nécessitent pas une énorme puissance, la technique employée pour incruster la caméra de la portable qui nous filme à un monde qui évolue à chaque seconde tout en permettant au joueur de contrôler son personnage dans le même temps est vraiment intéressant. Tous les moindres détails ont été pensés et rien n’a été oublié. Que cela soit par les explosions des confettis, les murs qui se déplient avec une pression du doigt, l’ouverture de cadeaux avec l’écran tactile… Tout a été pensé et repensé.

Nous pouvons également noter que les moindres ajouts, créations ou objets ajoutés manuellement font partis du décors. Ainsi, si vous dessinez un flocon de neige orange, vous pourrez voir un peu plus loin dans l’aventure de la neige orange. Si vous prenez une photo lors de votre aventure, vous pourrez la voir affichée et retouchée un peu plus loin ce qui, bien évidemment, vous donnera le sourire à coup sûr. C’est ça l’aventure Tearaway.


IMAGES



BANDE SON


Décidément, il n’existe que des points forts dans ce jeu vidéo avec une histoire, un gameplay et des graphismes bien ficelés. Fort heureusement, ce n’est pas tout ! Les musiques utilisées sont tout simplement envoûtantes avec des passages et bruitages plus que soignés que cela passe par la montée sur un cochon tout bonnement hilarante que sur d’autres passages que nous ne citerons pas pour préserver les surprises de cette aventure, vous en aurez pour votre argent et vos oreilles vous diront merci. Pour les plus mordus de cette bande son, il est bon de savoir qu’elle est disponible en téléchargement sur le PlayStation Store. Preuve d’une certaine qualité une nouvelle fois.


DURÉE DE VIE


Avec les nombreux cadeaux, patrons, minis-défis ou encore confettis à récupérer dans cette aventure, vous pouvez compter une bonne dizaine d’heures au minimum. A cela vous pouvez ajouter la destruction totale des ennemis ou encore obtenir toutes les pellicules et photos demandées dans les différents endroits pour allonger la durée de vie. Enfin, si vous êtes créatifs, la durée de vie est illimitée avec toutes les possibilités de création offertes à garder en local ou à partager avec toute la communauté.


BILAN


LES PLUS :
  • L'exploitation de toutes les fonctionnalités de la portable de Sony.
  • Une implication et interaction entre le joueur et le jeu vidéo prenante.
  • Des graphismes en papier très soignés.
  • Une ambiance sonore qui nous plonge dans cet univers magique.
  • Une durée de vie assez bonne, notamment si vous désirez obtenir le trophées platine.
LES MOINS :
  • La possibilité de créer des objets en dessinant et découpant avec les doigts un peu difficile (notamment pour les gros doigts).
  • Une gestion de la caméra parfois bancale.

NOTE FINALE


19 / 20 !

CONCLUSION


Avec un gameplay attractif, une histoire prenante, une exploitation intelligente de toutes les possibilités qu’offre la portable de Sony, une bande son qui raisonne encore dans nos têtes, cette aventure va rester longtemps dans la mémoire d’un joueur PS Vita.

En résumé, ce monde réalisé en papier déchire tout simplement et s’avère être incontournable.

À lire aussi :

À propos de l'auteur de cet article :

“Créateur et Administrateur de Planète PlayStation, mon équipe et moi même partageont l'actualité des consoles PlayStation du moment, la PS Vita et la PS4 à travers de nombreux articles variés (images, vidéos, annonces, trophées...) mais également des fiches complètes permettant de créer votre collection de jeux vidéo en toute liberté.”

» Il a déjà écrit 2316 articles sur Planète PlayStation.

Son ID PSN est : Crunch_62590  Son site est : http://planete-play.fr/

Adsense

    Rejoignez-nous sur Facebook

    Rejoignez-nous sur Google Plus