Quand toute la planète est sur play, l'actualité PlayStation l'est aussi !

[TEST PS Vita] Zombie Tycoon 2 : Brainhov’s Revenge

Posté par caillou71 le 5 décembre 2013 à 11 h 04 min
Vous êtes très laid et presque mort (mais pas trop) ? Vous êtes donc un... Zombie !

INTRODUCTION


Suite logique au premier volet sobrement appelé Zombie Tycoon sorti fin 2009 sur PSP et PS3 en tant que jeu de la gamme MiniS, les zombies de Frima Studio reviennent aujourd’hui avec un nouvel opus sous-titré Zombie Tycoon 2 : Brainhov’s Revenge.


SCÉNARIO


Dans le premier opus, le soft nous présentait un scientifique du nom d’Archibald Brainhov qui, suite à d’innombrables expériences, avait mis au point une formule permettant de réveiller les morts. L’auto-expérimentant sur lui-même, ce chercheur se « zombiefia », laissant par la même occasion le fruit de son travail à Orville Tycoon, son assistant. Ce dernier devint alors le maître des zombies et voulut conquérir le monde, commençant sa domination par la modeste ville de Finkleville. Le second opus poursuit donc l’histoire entamée et nous dévoile la revanche du vrai maître des zombies, Archibald Brainhov, sur son imposteur d’ex-assistant. Aux commandes d’une armée de zombies 2.0 plus rapide et plus frénétique que les premières versions « old-school », la guerre sera rude et la place de maître unique. A la fin, il n’en restera qu’un !

L’originalité du scénario se situe dans l’inversion des rôles qui s’opère dans Zombie Tycoon. Le zombie est certes, toujours le mort-vivant de base très laid et pas forcément intelligent. Il est cependant ici traité comme un gentil, les humains étant dans ce cas les ennemis servant essentiellement de casse-croûte au premier (en plus des zombies 2.0 de Brainhov). On est donc bien loin d’un épisode de The Walking Dead dans cette production estampillée Frima Studio…


GAMEPLAY


Zombie Tycoon 2 : Brainhov’s Revenge est un RTS, un Real-Time Strategy. Un jeu de stratégie tactique en temps réel où l’objectif sera alors d’exterminer votre adversaire à l’aide de vos zombies et de vos bâtiments contrôlés. Pas de construction ou de collecte de ressources sur le champ de bataille donc. Pour ce faire, vous possédez deux escouades : une de type zombie, avec votre faction et votre base, et l’autre, de type monstre. Choisir votre faction revient à faire le choix entre les zombies lents, « old-school » et puissants du Docteur Orville Tycoon ou les zombies rapides, frénétiques et nombreux du Professeur Archibald Brainhov. Chacun ayant une base, un générateur mobile, permettant de se défendre mais aussi, et surtout, de générer des zombies. Ces simples zombies, capturant différents bâtiments, pourront ainsi évoluer. Capturer une quincaillerie les transformeront en ingénieurs, un centre de recyclage en nettoyeurs, un jardin botanique en éclaireurs, un ciné-kung-fu en samouraïs, un centre sportif en bagarreurs et une décharge municipale en éboueurs. Vous vous en doutez, chacun aura alors des compétences propres et fortes utiles durant les combats. D’autres bâtiments sont également présents avec des effets tout aussi conséquents que les premiers. Pour n’en citer que deux autres, la maison assurera votre production de zombies et la tour de guet assurera vos acquis et protégera votre territoire. L’escouade monstre maintenant : celle-ci se résume à en choisir un (monstre) parmi quatre disponibles aux choix. Une espèce de loup transgénique du nom de Badgerker et un grizzly « zombifié » nommé Bearhug pour le professeur Brainhov. Trois cerveaux nommés BrainTrust et une bouche sur pattes portant le nom de Skidmark pour le docteur Tycoon. Là aussi, chaque monstre possède des capacités spécifiques ainsi que des points forts et des points faibles propres.

Concernant les différents modes maintenant : la campagne et le mode multijoueur ; le premier d’ailleurs servant de tutoriel au second. La campagne vous approprie en effet les différents zombies, monstres et commandes de la consoles. Dans Zombie Tycoon 2, le jeu est d’ailleurs basé uniquement sur les commandes classiques. Pas de tactile, de touchpad, de gyroscopie dans le titre de Frima Studio… A quoi bon alors développer sur une telle console, on se le demande ! Sur le champ de bataille, les boutons sont cependant bien arbitrés. Le triangle pour votre chef de faction, le carré pour votre monstre et le rond et le triangle pour vos deux armées de zombies. Le bouton L est désigné à la carte tandis que le bouton R à la ruée morbide. La ruée morbide est une attaque, une charge plus précisément. Tous vos zombies, y compris ceux qui gardent vos bâtiments capturés, vont converger vers un point, détruisant tout sur leurs passages ainsi qu’à l’emplacement cible.


GRAPHISMES


Les graphismes sont à l’image du gameplay : dans le fond, de bonnes idées, un bon design et une esthétique générale appréciable. Sur la forme et la réalisation cependant, ça coince. Est-ce bien sur l’écran OLED de notre PS Vita ? Très flagrant au début, toutefois moins à la fois, les graphismes sont dignes de la PSP, et encore, peut être même de la 3DS. Des graphismes très en dessous des possibilités de la machine, de l’aliasing et des temps de chargements longs sont monnaies courantes dans Zombie Tycoon 2 : Brainhov’s Revenge.


IMAGES



BANDE SON


Le bande son est cependant plus réussie que le reste. Que ce soit les musiques des menus ou in-game et les bruitages lors d’attaques de zombies ou de traversées au coeur de la banlieue, celle-ci reste de bonne qualité…


DURÉE DE VIE


Compter environ 5 heures pour la campagne -le tutoriel-. Le mode multijoueur peut quant à lui vous satisfaire jusqu’à épuisement si vous êtes fans de ce genre. La présence d’un trophée de platine aguichera également les chasseurs de ce type de récompense. Une durée de vie plutôt faible donc, surtout si vous ne vous passionnez pas pour le mode online.


BILAN


LES PLUS :
  • Des zombies et des monstres.
  • Une idée de départ originale.
  • Un trophée de platine disponible.
LES MOINS :
  • Graphiquement pas au niveau de la console.
  • Aucune fonctionnalité de la PlayStation Vita utilisée..

NOTE FINALE


12 / 20 !

CONCLUSION


Un bon fond et de bonnes idées, voilà ce que représente Zombie Tycoon 2 : Brainhov’s Revenge. La réalisation après, c’est autre chose sur PS Vita. Force est de constater le peu de fonctionnalités empruntées à la machine et les graphismes décevants sur PS Vita font de ce RTS un jeu qui n’est pas à la hauteur de ce qu’il aurait pu être. Si le titre aurait été pensé PS Vita au lieu d’un simple portage de la mouture PS3, le résultat aurait été nettement meilleur.

À lire aussi :

À propos de l'auteur de cet article :

“Adulescent shooté à la culture geek, associé secret d'Heisenberg, amant de Daenerys Targaryen, passager sombre de Dexter, ghostwriter de The Walking Dead, je suis l'une des 2 couronnes de Planète Playstation.”

» Il a déjà écrit 1878 articles sur Planète PlayStation.

Son ID PSN est :   Son site est : http://planete-play.fr/

Adsense

    Rejoignez-nous sur Facebook

    Rejoignez-nous sur Google Plus